L'ostéoporose en détail

Suite à un échange avec une amie, j’aimerais vous livrer des pistes de réflexion sur l’ostéoporose.

Si vous avez plutôt 40 ans que 50, vous pensez peut-être que vous êtes trop jeune pour songer à ça et si vous avez plutôt 60 ans, peut-être considérez-vous qu’il est trop tard pour vous préoccuper de la santé de vos tissus.


Dans un cas, comme dans l’autre, vous pouvez agir ! Comment ?


Tout d’abord, qu’est ce que l’ostéoporose ?


C’est une déminéralisation du tissu osseux. Du tissu osseux uniquement ? Pas du tout, mais c’est ce que l’ostéodensitométrie mesure. Elle oublie de mesurer le collagène du tissu, élément fondamental qualitatif de ce dernier.


Tout d’abord, que veut dire être déminéralisée ?

Vos tissus sont chargés de minéraux comme le calcium et le phosphore mais aussi le magnésium, le potassium, le fer, le zinc, le cuivre, le cobalt, le manganèse, etc


Lorsque vous êtes déminéralisée, c’est que vous manquez de ces minéraux, c’est à dire qu’ils ne sont pas assez présents dans vos tissus.


Or, ils sont essentiels pour en conserver la qualité. Ces minéraux participent à la chimie de votre corps et aux échanges cellulaires. Lorsqu’ils sont peu présents, les échanges se font moins bien, les cellules travaillent mal.

N’oubliez pas : le mouvement c’est la vie.

Lorsque les échanges cellulaires sont laborieux, le mouvement ralenti. Les problèmes pointent alors le bout de leur nez !


Donc, toujours d’après vos résultats d’examen, ostéoporose, égal déminéralisation du tissu osseux. Mais, il est impossible, comme je l’ai mentionné plus haut, d’isoler le tissu osseux des autres ! Une déminéralisation s'adresse immanquablement à l’ensemble du tissu de soutien, les fasciae. Et vos fasciae sont essentiellement des tubes de collagène remplis de minéraux.


Si vous faites de l’ostéoporose, peut-être souffrez-vous aussi, de tendinites, de raideurs articulaires, d’arthrose, d’inflammation par-ci par-là qui apparaissent pour un oui pour un non, de petites déchirures musculaires ou entorses à répétition qui se déclarent au moindre faux mouvement, de problèmes dentaires plus ou moins importants ?

Je vous invite à y réfléchir un instant…


Si vous vous reconnaissez dans le tableau précédent, vous montrez les signes d’une déminéralisation globale et pas uniquement osseuse.


Que faire ? Tout d’abord, abordez le problème de 2 façons :

1/ l’aspect mécanique : tous les fasciae (le tissus de soutien de tous vos organes) se rattachent au plan osseux et, tout particulièrement, sur le fascia de l’os, le périoste. Toute traction exercée sur ce dernier stimulera les productions minérales à l’intérieur de l’os. Par conséquent, pratiquez une gymnastique qui va solliciter l’ensemble de ces tissus jusqu’au plan osseux.

Mais attention, si vous êtes atteinte d’ostéoporose, ne pratiquez aucun sport ou activité physique percussifs. Pratiquez des postures qui ont un effet de traction sur votre architecture tissulaire.

Cette image a pour but d'illustrer une traction harmonieuse des tissus mous (la toile sur la photo) sur vos os (le bois sur la photo). Il vous est facile d'imaginer que la structure sur la photo se casserait la figure si cet équilibre de traction n'était pas exercé. C'est pareil à l'intérieur de votre corps ! Pour une bonne traction, il faut des minéraux...



2/l’aspect chimique : le ph... et l’équilibre acido-basique.

Dans le sang, le ph est de 7,4 environ. La marge de fluctuation entre plus acide ou plus alcalin est très faible. Le corps fait tout pour conserver cet équilibre du ph sinon, nous mourrons !

Aujourd’hui, nos modes de vie ont tendance à nous acidifier, donc à faire descendre le ph sous la barre des 7,4. Cela a pour conséquence de contribuer à nous déminéraliser et d'asphyxier nos cellules, ce qui les empêchent là encore de bien travailler.

C’est donc une autre source de perte de qualité du tissu.


Comment s’organise le corps pour conserver ce ph de 7,4 et nous maintenir en vie malgré tout ? Il puise dans les réserves minérales osseuses et plus globalement, dans les réserves minérales présentes dans les tissus mous.

Ainsi, j’en reviens encore à un aspect fondamental quant à l’observation et la prise en charge de nos dérèglements : notre corps est un écosystème. Penser à la mécanique de notre architecture osseuse et tissulaire c’est très bien, mais pensez aussi à sa chimie.

Attention, lorsque que les dérèglements apparaissent, cela signifie qu’ils se préparent depuis des années. Agissez en amont, n’attendez pas !

Si vous êtes déjà atteinte d’ostéoporose, sachez que les tissus ont la capacité de se régénérer. Il n’est donc pas trop tard pour agir et renverser le cours des évènements !

Je reviens vers vous très vite avec le ph dans l’alimentation.


Et surtout, restez merveilleuse !

 © 2019 Lili vers toi | Contact : 06 82 58 02 81 - Paris | Mentions légales | CGV | Siret : 850 668 641 | Webdesign : www.resonance-graphique.fr

  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • Instagram osteogym irrigation colon